Les graines germées

Les graines germées

Des aliments vivants

Les graines germées sont des aliments vivants. Les voir pousser de jour en jour témoigne de cette vie de tous les instants. Consommées crues et au sommet de leur vitalité, elles nous transfèrent cette énergie qu’elles ont mise en œuvre dans leur processus de germination et nourrissent qualitativement notre corps. Cette hégémonie de la qualité sur la quantité ne peut que trop bien se démontrer ici : en quelques jours, leurs composantes en vitamines, minéraux et oligo-éléments sont multipliées par 5,10, voire 30. Les semences de brocoli par exemple présentent 30 à 50 fois plus de pouvoirs immunisants que le légume lui-même.

Une production enzymatique boostée

Nous assistons lors de la germination à une explosion de la production enzymatique.
Sous l’action de différentes enzymes, la germination entraîne ainsi des modifications dans la composition des graines et des céréales. Des phénomènes d’exaltation des vitamines et des oligoéléments se produisent lors de la germination de toutes les graines. Les protéines, dont la teneur augmente jusqu’à plus d’un tiers, sont rendues mieux assimilables (elles sont scindées en acides aminés lors du processus de germination). L’acide phytique (facteur antinutritionnel) du son se transforme en phytases neutres, non déminéralisantes (la germination désactive et dégrade l’acide phytique).

En résumé, les graines germées permettent de se nourrir à petit prix, sont un concentré de substances génératrices de santé et sont très faciles à digérer (même par des organismes malades). De plus, la germination a un effet alcalinisant sur les graines de céréales et légumineuses (acides à l’origine) et on remarque que la consommation régulière de graines germées corrige l’hyperacidité très fréquente de nos jours.

Toute la richesse d’un potager dans le creux d’une main

Difficile d’imaginer que 10g de germes de poireau correspond à environ 30kg de poireau « légume » ! En effet, chaque petit germe de moins de 3cm de long peut devenir un poireau long de 30cm si on le fait pousser dans notre potager. Certes, elles ne constituent qu’un complément alimentaire mais on peut en saupoudrer à volonté sur tous les plats et, last but not least, elles offrent un joli décor et un goût inoubliable. Avec les graines germées, nous avons toute la richesse d’un potager dans le creux d’une main ! De quoi nous convaincre définitivement de la générosité de mère Nature !

Processus de germination

Pour obtenir un bon résultat, toute graine a besoin d’une période de pré – trempage. On place 1 à 2 cuillères à soupe de graines dans un bocal en verre que l’on remplit d’eau filtrée et on laisse reposer. Le temps de pré -trempage varie selon la graine (voir liste jointe), mais un laps de 12 heures peut convenir à toutes (ne pas prolonger au risque de voir la graine fermenter).

On vide ensuite l’eau de trempage, on rince et on laisse égoutter dans un germoir en verre ou à étages, à l’abri de la lumière (sous un linge) et dans une température ambiante de 18 à 22° environ. On incline le bocal en verre de 45°, tête vers le bas, si on n’utilise pas un germoir à étages. Cette opération d’arrosage et de vidange est répétée matin et soir (parfois plus).

Après quelques jours et selon la graine, on retire le voile et on place les graines germées à la lumière pour qu’elles puissent bénéficier d’un apport de chlorophylle.

Les graines ainsi germées se dégustent fraîches et se conservent au frigo (le froid stoppe la germination) dans une boîte hermétique ou dans des bocaux en verre pour une période environ équivalente à leur période de germination. Il suffira alors de rincer un jour sur deux, tout en veillant à très bien les essorer.

 Note : si un léger duvet blanc se forme lors de la germination, cela signifie que la graine manque d’eau et il suffit alors de l’arroser. Si, par contre, les graines sentent mauvais, cela signifie qu’elles ont fermenté et il faudra alors les jeter. 
.

Compétences

Posté le

6 avril 2015